12. LA SOLIDARITÉ

La solidarité est une manifestation de la Force métaphysique suprême de l’Amour qui anime l’ensemble de la réalité cosmique et fait que tout est Un, complémentaire et interdépendant.

Sur terre, la solidarité se manifeste par l’interdépendance et la complémentarité entre les Hommes, lesquels sont liés par leur fonction universelle commune : garantir la pérennité et l’évolution harmonieuse du genre humain, de génération en génération. Elle se manifeste lorsque chacun donne le meilleur de lui-même selon ses aptitudes et sa force d’âme, et assume sa part de responsabilité dans l’œuvre commune. La solidarité – expression de l’amour désintéressé – permet à l’humanité de réaliser son unité dans la paix sociale.

LA SOLIDARITÉ ENTRE LES HOMMES EST UNE NÉCESSITÉ VITALE,
AUTANT SPIRITUELLE QUE MATÉRIELLE.

La solidarité ne doit pas être imposée par une quelconque théorie ou idéologie. Le besoin de solidarité est inscrit dans la condition humaine et se découvre naturellement quand la liberté de conscience et le besoin d’autonomie de chacun sont respectés. La complémentarité entre les individus et entre les collectivités ne se réalise que dans le respect mutuel de leur liberté.

Seule la libre évolution nous permet de découvrir nos réels besoins, de développer les capacités dont la Vie nous a dotés, d’acquérir notre autonomie et d’aller au bout de nos possibilités propres. C’est face à nos limites et à notre impuissance que l’on prend pleinement conscience que seul on n’est rien, que la présence et l’aide des autres nous sont indispensables.

ÊTRE LIBRE ET LAISSER LIBRE EST L’EXIGENCE PREMIÈRE
POUR INSTAURER DES RELATIONS JUSTES ET HARMONIEUSES.

Tout ce que la Vie nous apporte est don, rien ne nous appartient en propre. Les ressources naturelles, le savoir, les savoir-faire et les avantages que procure le progrès doivent être partagés afin de profiter à tous. L’emploi égoïste du pouvoir engendre les luttes de classe, de race et de sexe, oppose le peuple à ses gouvernants, et transforme le « vivre-ensemble » en rapports de force permanents qui empêchent l’unité et la paix sociale de se réaliser.

Un monde solidaire est un monde où règne l’Amour, où l’on respecte tout ce que la Vie engendre à travers la nature, où l’on apprécie la beauté et la richesse de la diversité. Toute forme d’égalitarisme et de massification des consciences tue la complémentarité naturelle et enlève à l’existence son intérêt et son sens.

Un monde solidaire est un monde où tout élitisme et toute prétention de supériorité et de domination des uns sur les autres sont refusés, où personne n’est dénigré ou rejeté, où chacun, avec ses particularités et ses différences, est reconnu comme un représentant à part entière de l’humanité.

Chacun a sa raison d’être, sa juste place et sa fonction à remplir dans l’évolution de l’ensemble. Les manuels, les intellectuels et les artistes, les riches et les pauvres, les savants et les ignorants, doivent se respecter, s’aider et s’apprécier mutuellement.

L’existence prend tout son sens quand individus et contextes collectifs se nourrissent et s’enrichissent mutuellement, quand l’humanité, éveillée à sa fonction universelle de co-créateur de la Vie, réalise la solidarité universelle-naturelle.

« LE SENS DE L’EXISTENCE »

VIVRE LIBRE, France, 13 août 2016.

Télécharger cet article au format PDF