UNE AUTRE ÉDUCATION POUR UN MONDE NOUVEAU

Dans notre monde en mutation, laminé par des crises en tout genre, de plus en plus de gens aspirent à vivre autrement de façon plus simple et authentique. Si nous voulons passer le cap et aller vers le meilleur futur possible, celui qui nous rendra à notre humanité dans toute sa plénitude d’être, il est impératif de changer de mentalité et d’éduquer les enfants et les jeunes dans une réelle ouverture d’esprit.

Jusqu’à présent, les instances éducatives ont largement retransmis les valeurs de l’ancien monde, basées davantage sur la marchandisation des capacités et la compétition que sur le sens humain et la dignité. Être bon, donc le meilleur, c’était réussir socialement et faire partie d’une élite.

Aujourd’hui, par la force des choses, ce schéma est en train de voler en éclats : la croyance qu’une élite peut décider du sort commun en dominant les autres, nous dépouille de notre libre arbitre, au profit d’un totalitarisme grandissant.

Il est clair qu’en devenant plus conscient, en ayant plus de lucidité et de discernement, nous pourrions vivre dans un monde plus juste, plus harmonieux et adapté à nos aspirations humaines les plus profondes.

L’enjeu éducatif du 21ème siècle n’est donc plus d’accumuler des diplômes qui parfois ne servent à rien, ni de s’élever socialement, mais d’être pleinement soi-même et d’œuvrer dans la société en tant qu’être humain responsable et autonome.

Cela ramène chacun d’entre nous à sa fonction originelle de porteur de vie et de conscience ; fonction que l’on a passée sous silence depuis fort longtemps en nous vautrant dans un matérialisme qui, au bout du compte, nous prive du sens même de notre existence, nous réduit aux limites de l’ego, nous projetant dans des complexes illusoires d’infériorité ou de supériorité, là où en réalité il n’y a que différence et complémentarité.

L’éducation ne doit pas se contenter uniquement de transmettre des connaissances, elle doit surtout forger des HOMMES LIBRES, non seulement capables de contribuer à l’évolution de la société par leurs talents, mais aussi dotés de sens critique, sachant prendre des décisions en toute conscience en dehors de tout formatage politique, social ou culturel.

C’est cette liberté intrinsèque qu’il importe de sauvegarder chez l’enfant, cette liberté d’être qui permet de cheminer dans la vie le cœur léger en nous ouvrant à la joie de la créativité, avec cette capacité de rebondir face à l’adversité et d’apporter aux aléas de l’existence de justes réponses.

La vie est UNE AVENTURE, une aventure que l’on se doit d’assumer avec intégrité, quels que soient nos capacités et le rôle que l’on a à jouer. Ce n’est pas un compte en banque à faire fructifier avec l’espoir d’une belle retraite à la clé.

La société de contrôle absolu vers laquelle on tend, basée sur l’exclusion et l’obsession sécuritaire qui va avec, n’est pas naturelle, et n’est que le produit de l’ignorance humaine et de notre manque flagrant de liberté.

Grandir en conscience pour chasser l’ignorance, tel devrait être le but d’une nouvelle éducation, pour un monde UNI et SOLIDAIRE.

Par Corinne Viggiano

Source : https://www.vivrelibre.net – Avril 2022