TÉMOIGNAGES DE PARENTS À PROPOS DE « LA LEÇON DE PROFESSEUR HIBOU »

Mère d’Éric, 4 ans

Cette histoire a vraiment eu un impact sur le comportement de mon fils. Il a très bien compris la morale de cette histoire et l’applique au quotidien.

À l’école, pendant la récréation, les copains de mon fils ont pris à partie un petit garçon et l’ont frappé à coup de pieds, violemment. En rentrant de l’école, je lui ai demandé de m’expliquer ce qui s’est passé ; il m’a répondu que lui n’avait pas frappé le petit garçon car son cœur lui avait dit que ce n’était pas bien et que ses copains n’avaient pas écouté leur cœur.

Même avec d’autres enfants qui n’ont pas lu l’histoire, il leur explique qu’il faut toujours écouter son cœur.

Mère de Gustave, 6 ans

Nous pratiquons depuis plusieurs mois la leçon du Professeur Hibou que notre fils Gustave a découverte en classe. Lorsqu’il se dispute avec sa sœur ou s’énerve, nous lui conseillons de se retirer dans sa chambre et de s’asseoir sur la chaise dédiée pour prendre un moment et écouter son cœur (nous avons collé juste au-dessus de cette chaise sur le mur la leçon du Professeur Hibou).

Après un certain temps Gustave revient plus calme et nous explique que son cœur lui a indiqué qu’il ne fallait pas taper / s’énerver. Sa petite sœur de 3 ans s’y est mise aussi et se rend volontiers sur la chaise lorsqu’on l’y invite.

Nous avons constaté que Gustave devenait petit à petit plus posé et plus empathique. Il trouve plus facilement des réponses par lui-même à des questionnements qu’il peut avoir. À titre d’exemple, Gustave prend des cours de batterie depuis plus d’un an. Il se plaignait régulièrement en y allant, me disant que ça ne lui plaisait pas. Un jour je lui ai expliqué que nous l’avions inscrit à ces cours car c’est lui qui l’avait demandé à l’origine mais que si vraiment son cœur lui disait qu’il fallait arrêter alors nous irions en parler à son professeur. Il a demandé à son cœur et la réponse était qu’il devait continuer. Ce jour-là, son professeur de batterie m’a dit à la fin du cours qu’il n’avait jamais été aussi motivé. Depuis, Gustave ne se plaint plus avant d’aller à ses cours et selon son professeur il a vraiment « franchi un cap » !

Merci encore pour cette belle découverte !

Source : https://www.vivrelibre.net – Février 2019

Télécharger cet article au format PDF