L’ÉDUCATION SILENCIEUSE

par Laurence Pernoud.

Rien n’est plus délicat que de donner des conseils sur l’éducation. Ils ont un caractère général qui s’accorde mal avec l’infinie variété des enfants et des parents. J’aimerais pourtant en risquer un dernier.

Ne vous faites pas trop d’illusions sur la valeur de vos paroles : ce n’est pas ce que vous direz à votre enfant qui le marquera le plus, mais ce que vous ferez en sa présence ; ce ne sont pas vos ordres ni vos défenses qui le formeront, mais la manière dont vous vivez, vos occupations, vos préoccupations, vos goûts, les conversations que vous aurez devant lui, le cadre dans lequel vous le ferez vivre, votre humeur, votre sourire, vos attentions pour les uns et les autres, vos lectures, les journaux qui seront posés sur la table et les disques que vous écouterez, les émissions de télévision que vous regarderez.

Sans s’adresser directement à l’enfant, sans émettre de grands principes, mais en vivant sous ses yeux, on lui apprend l’essentiel de ce qu’il doit savoir. Et si les faits sont en contradiction avec les paroles, ce sont les faits qui priment. L’éducation qui marque le plus, c’est l’éducation silencieuse.

Source : Extrait de J’élève mon enfant – Éditions Horay

Télécharger cet article au format PDF

Catégories : Non classé, REFLEXIONS SUR L'EDUCATION