9. AUTORITÉ ET POUVOIR

De même que l’intelligence de l’architecte est l’autorité à laquelle se réfèrent les différents corps de métiers pour coordonner leurs actions et construire une maison solide et fonctionnelle, de même l’Intelligence Créatrice de la Vie est l’Autorité, la référence universelle que les Hommes doivent respecter pour vivre ensemble dans la complémentarité et l’enrichissement mutuel, et construire un monde où règnent la liberté, la justice et la paix.

Depuis le début des temps, l’Intelligence Cosmique Créatrice conçoit, engendre et assure l’Unité et l’équilibre de l’ensemble de la manifestation. Présente partout et dans tout ce qui advient, elle est l’Autorité qui garantit l’évolution harmonieuse de l’humanité, de génération en génération.

Elle se révèle à nous par les lois physiques, naturelles et spirituelles immuables qui structurent l’Univers, et dont la loi suprême est celle de l’Amour, celle de l’Unité du Tout.

L’Autorité de la Vie est aussi présente dans le plan originel de la conscience dans lequel nous sommes tous nés – le Soi – et s’exprime en chacun de nous par l’intuition et la voix du cœur.

LA VOIX DE NOTRE CONSCIENCE EST L’AUTORITÉ INTÉRIEURE,
LA RÉFÉRENCE INTIME ET INDIVIDUELLE, QUI NOUS GUIDE ET NOUS ÉCLAIRE.

L’Homme nait libre, et sa liberté de conscience le met souvent face au choix de céder à ses désirs personnels égoïstes ou de répondre à la voix de l’autorité intérieure qui l’exhorte à agir de façon impersonnelle et désintéressée.

Pour connaitre la paix, la plénitude et la joie de vivre auxquelles il aspire, l’Homme doit respecter l’Autorité de la Vie dans toutes ses expressions ; il doit employer les pouvoirs dont la Vie l’a doté – pouvoirs de la pensée, de la parole et de l’action – avec Amour, pour le bien de tous et de tout.

Ainsi vécue, l’existence libère du subjectivisme, de l’égoïsme et de l’attache aux fausses valeurs qui bien souvent enchaînent et sont cause de souffrances.

Dès l’enfance et tout au long de l’existence, l’être humain a besoin d’autorité, de références stables qui le sécurisent, le guident et l’éclairent. Mais toute fonction d’autorité exercée par l’Homme – de l’autorité parentale à l’autorité politique – n’est qu’une autorité de procuration qui, pour être légitime, doit être soumise à l’Autorité de la Vie, doit respecter et faire respecter la Liberté tant individuelle que collective. L’autorité véritable s’oppose à l’autoritarisme qui n’est que tyrannie et abus de pouvoir, une agression pour l’âme et une offense à la dignité.

TOUTE AUTORITÉ LÉGITIME EST RECONNUE DANS L’ÂME COMME ÉTANT JUSTE ;
ELLE EST NATURELLEMENT DÉSIRÉE, RESPECTÉE ET AIMÉE.

En respectant l’Autorité de la Vie, l’Homme est utile à lui-même, au contexte social dans lequel il évolue et à l’humanité dans son ensemble. La terre doit être un lieu d’éveil mutuel, d’épanouissement et d’accomplissement individuel, où l’évolution de chacun participe à faire évoluer le contexte social en harmonie avec l’Ordre universel.

LE MONDE NE DOIT PLUS ÊTRE DOMINÉ PAR LE POUVOIR
D’UNE QUELCONQUE CROYANCE OU IDÉOLOGIE
MAIS RÉGI PAR L’AUTORITÉ DE LA VIE.

« LE SENS DE L’EXISTENCE »

VIVRE LIBRE, France, 5 mai 2016.

Télécharger cet article au format PDF