SATISFAIRE AUX BESOINS DE LA VIE

Par Maria Montessori.

Si l’éducation doit commencer dès la naissance, il ne peut en exister qu’un mode. On ne peut pas parler de méthodes particulières aux petits Indiens, aux petits Chinois, aux petits Européens ; pas plus qu’à des enfants appartenant à différentes classes sociales ; mais d’une seule méthode qui suit la nature humaine durant son développement. Tous ayant les mêmes besoins psychiques et suivant le même processus pour construire l’homme, chacun doit passer par les mêmes phases de croissance.

Et comme ce n’est pas là une opinion, ce n’est ni à un philosophe, ni à un penseur, ni à un homme de laboratoire de dicter ou de suggérer telle ou telle méthode d’éducation.

Seule, la nature qui a établi ses lois et qui a déterminé certains besoins de l’homme en voie de développement peut dicter la méthode d’éducation déterminée par le but : satisfaire aux besoins et aux lois de la vie. Ces lois et ces besoins, c’est l’enfant qui les indique lui-même par ses manifestations spontanées et par son progrès ; par la manifestation de sa paix et de sa félicité ; par l’intensité de ses efforts et la constance de son libre choix. C’est lui-même qui nous apprend à le servir de notre mieux.

Source : Extrait de « L’esprit absorbant de l’enfant » de Maria Montessori – Ed. Desclée de Brouwer

Télécharger cet article au format PDF

Catégories : Non classé, REFLEXIONS SUR L'EDUCATION