DE LA LIBERTÉ PERSONNELLE DES DROITS À L’AUTORITÉ EN SOI

par Corinne Viggiano.

Notre société est en pleine mutation, ce qui signifie que l’on vit encore avec la mentalité égoïste et sectaire de l’ancien monde, même si celui-ci ne fonctionne plus, tout en pressentant qu’il est dépassé et qu’il faut trouver une autre solution.

Ce déséquilibre est flagrant dans le contexte de l’éducation, comme celui de l’école où de plus en plus d’enseignants ont du mal à gérer les nouvelles générations porteuses de comportements de plus en plus individualistes, légitimés par la société des « droits à » et de la revendication permanente. C’est le constat que dresse Mme Barbara Lefebvre, professeur d’histoire-géographie en collège, auteur d’un livre « Génération « J’ai le droit » », et celui de M. Alain Laurent, philosophe (ancien enseignant), lors d’un débat publié dans le journal Marianne. Lire la suite…

À LA CONQUÊTE DE LA CONSCIENCE

Par C.G. Jung.

(Extrait)

Plus je me suis, au cours des ans, attaché à ces problèmes, plus s’est affermie en moi l’impression que notre éducation moderne est d’une maladive unilatéralité. Certes, il est judicieux d’ouvrir les yeux et les oreilles de la jeunesse aux perspectives du vaste monde, mais c’est folie que de croire avoir ainsi préparé suffisamment les êtres jeunes à la vie !

Cette éducation permet tout juste à l’être jeune une adaptation extérieure aux réalités du monde; mais personne ne songe à une adaptation au soi, aux puissances de l’âme dont l’omnipotence dépasse de très loin tout ce que le monde extérieur peut recéler de grandes puissances. Lire la suite…

L’INTELLIGENCE DU CŒUR : L’INSTITUT HEARTMATH

L’intelligence du cœur influence notre pensée

En ce qui concerne l’intelligence du coeur, la plupart d’entre nous ont appris que le cœur doit s’adapter aux « ordres » envoyés par le cerveau sous forme de signaux neuronaux. En réalité, le coeur envoie plus d’informations au cerveau que le cerveau n’en envoie au cœur ! Ces signaux cardiaques ont un effet significatif sur la fonction cérébrale. Ils influent sur le traitement émotionnel ainsi que sur les facultés cognitives comme l’attention, la perception, la mémoire et la résolution de problèmes. Lire la suite…

EXPLORATEURS DE L’INVISIBLE

par Jean Staune.

Dans cet ouvrage unique – fruit de plus de 20 ans de rencontres avec des centaines de scientifiques (dont 20 prix Nobel), véritables « explorateurs » de mondes situés bien au delà de ce que nos sens peuvent percevoir –, Jean Staune relève un incroyable défi : vous expliquer, de façon claire et accessible, toutes les bases des grands domaines scientifiques dont vous avez besoin pour comprendre comment les découvertes des dernières décennies ont bouleversé notre vision du monde et de nous-mêmes.

À l’issue d’un fabuleux voyage de l’infiniment petit à l’infiniment grand, à travers les mystères du vivant comme ceux de notre cerveau, c’est un tout autre monde qui se dévoile à nos yeux. Un monde où les avancées scientifiques rejoignent les intuitions des grandes traditions de l’humanité, un monde où vous n’aurez plus à choisir entre les approches rationnelles et spirituelles du Réel car elles auront convergé.

ISBN 978-2-8132-1578-9

Lien vers le site de l’éditeur

21. SCIENCE ET CONSCIENCE

En cette ère de globalisation, marquée par la confusion et la perte de repères individuels et collectifs, l’idéologie mondialiste s’impose et domine les consciences. Coupée de l’Autorité spirituelle de la Vie, l’humanité est à la dérive.

Le matérialisme règne en maître ; on s’imagine que la science peut résoudre tous les problèmes de notre époque, mais aucun savoir humain n’a le pouvoir de réaliser l’Unité, la Paix et la Justice sur terre.

CE N’EST PAS LA SCIENCE MAIS LA CONSCIENCE
QUI NOUS ENRACINE DANS LES FORCES VIVES DE LA VIE,
DONNE SENS À NOTRE EXISTENCE
ET NOUS PERMET D’ACCOMPLIR NOTRE MISSION D’HOMME.

La Conscience universelle est l’essence même de l’Homme. Elle est l’identité spirituelle, commune à tous qui, dès la naissance, nous relie à la source mystérieuse de la Vie et nous unit du-dedans, dans le respect de la liberté et de la singularité de chacun. Seul l’éveil à la Conscience universelle nous permet d’agir dans la solidarité et d’instaurer un ordre social paisible et pérenne, en harmonie avec l’Ordre universel.

Sans l’éclairage de l’Autorité métaphysique de la Vie et de la force suprême de l’Amour, l’être humain pervertit l’emploi de son pouvoir. Inconscient et irrespectueux de la fonction de la Nature dans le contexte Cosmique, il veut en surpasser les lois et va jusqu’à chercher l’immortalité… qu’il confond avec l’éternité qui transcende l’espace et le temps.

Spirituellement aveugle, il se livre aux Forces ténébreuses de l’intelligence artificielle sans en mesurer les conséquences. À son insu, il devient esclave de systèmes de pensée et de Forces qui lui donnent l’illusion de détenir un pouvoir sans limites mais qui tuent son désir naturel, sa volonté, son libre arbitre et son sens des responsabilités. Robotisé, il est réduit à un simple outil de productivité au service des seuls intérêts de l’idéologie dominante.

UNE ÉTHIQUE S’IMPOSE À LA SCIENCE DONT LA FONCTION EST DE
SERVIR L’ÉVOLUTION DES CONSCIENCES.

Certes, les connaissances scientifiques peuvent enrichir l’esprit humain. Mais pour s’individuer et remplir sa mission existentielle, l’homme n’a nullement besoin des possibilités que procure l’intelligence artificielle ni d’un savoir qui lui donne toujours plus de pouvoir, de rentabilité et de confort. Les moyens scientifiques et techniques qu’apporte le progrès n’ont de sens et d’utilité que s’ils nous aident à mieux remplir notre fonction d’Homme : faire régner l’Unité dans la diversité du monde, dans le respect des libertés individuelles et collectives, afin d’y évoluer ensemble, en Conscience et en Humanité.

Les effets d’une science sans Conscience sont destructeurs et constituent une menace pour l’humanité entière. Ils mènent petit à petit à la mort de l’âme et de la conscience humaine, et anéantissent en l’Homme son sens d’être dans le contexte Cosmique, celui de co-créateur de la Vie.

« LE SENS DE L’EXISTENCE »

VIVRE LIBRE, France, 7 juillet 2018.

Télécharger cet article au format PDF

ET SI LA CONNERIE HUMAINE ÉTAIT BIEN PLUS À CRAINDRE QUE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Par Charles Hadji

« Le contraire de la connerie, ce n’est pas la logique », disait le grand professeur René Zazzo (psychologue français mort en 1995) .

L’intelligence artificielle (IA) a le vent en poupe. À tel point que ses succès, et ses conquêtes, pourraient faire d’elle une grande menace pour l’humanité. L’homme, équipé de sa modeste intelligence naturelle, doit-il donc avoir peur d’une concurrence (déloyale ?) de l’IA ? Se pencher sur cette question expose à quelques surprises. Lire la suite…

CHIMÈRES HOMME-ANIMAL : JUSQU’OÙ IRONT LES MANIPULATIONS D’EMBRYONS ?

La revue américaine Cell a publié une étude révélant la création d’embryons chimères par des chercheurs. L’objectif affiché est celui de parvenir à « cultiver » des organes humains à l’intérieur d’animaux, pour obtenir des greffons, par exemple.

La technique utilise d’un côté des cellules souches humaines totipotentes (issues d’embryons humains ou de cellules somatiques reprogrammées) : ce sont des cellules capables de se transformer en n’importe quel tissu et organe. Et de l’autre côté, des embryons animaux, de cochon en l’occurrence dans ces travaux. Lire la suite…

LA PAIX NE DÉPEND NI DE L’HOMME POLITIQUE NI DE L’HOMME D’ÉGLISE NON PLUS QUE DE L’AVOCAT OU DU POLICIER. LA PAIX EST UN ÉTAT D’ESPRIT INDISSOLUBLEMENT LIÉ A L‘AMOUR.

– Juddi Krishnamurti, philosophe et éducateur, 1895-1986

LES HOMMES NE VEULENT PAS LA GUERRE … … OU COMMENT L’ON CRÉE LES GUERRES

par Dieter Sprock.

« Les masses ne sont jamais avides de faire la guerre, aussi longtemps qu’elles ne sont pas empoisonnées par la propagande. »(1) Albert Einstein

L’histoire de l’humanité est parsemée de guerres et de violence. La liste des guerres depuis l’antiquité est presque interminable et l’ampleur de la destruction et de la souffrance humaine, créée par la guerre, hier et aujourd’hui, inimaginable. Les deux guerres mondiales du siècle passé ont provoqué, à elles seules environ 150 millions de morts et de blessés, dont une grande partie de victimes civiles: femmes, enfants, personnes âgées. Le nombre de personnes ayant perdu leur vie depuis la Seconde Guerre mondiale suite aux guerres et à d’autres excès de violence humaine pourrait bien atteindre les 100 millions de victimes. – La Suisse a 8 millions d’habitants. – Face à ce bilan tragique, nous ne pouvons fermer les yeux. Lire la suite…

MOTS D’ENFANTS À PROPOS DE « LA LEÇON DE PROFESSEUR HIBOU »

Laurence, 6 ans (Québec)

L’autre fois, ma petite sœur m’avait mordu sur le bedon. J’ai voulu la mordre mais je me suis dit je vais écouter mon cœur puis il m’a dit non.

Laura, 4 ans

Quand Maman me gronde, je luis dis : « Maman, arrête de me crier dessus, je vais écouter mon cœur ». Lire la suite…

LA COMMUNICATION NON-VIOLENTE À L’ÉPREUVE DU RÉEL

Par Diane Combes.

La Communication Non Violente (CNV) initiée par le psychologue américain Marshall B. Rosenberg(1)dans les années 80, fait partie de ce grand courant de pensées et de pratiques qui, pendant la seconde moitié du XXème siècle, a tenté de faire la synthèse entre les conceptions occidentales et orientales de l’existence.

L’approche purement rationnelle ayant montré ses limites, les psychologues, thérapeutes et penseurs se sont tournés vers les spiritualités orientales pour chercher une voie d’équilibre. De même que pour la Méditation de Pleine Conscience et pour la plupart des méthodes de connaissance de soi, une approche hybride a été créée. En laïcisant les traditions ancestrales, les chercheurs ont finalement exclu la dimension métaphysique qu’elles véhiculaient pour ne garder que des techniques de soin ou de confort. Lire la suite…

L’HOMME AUGMENTÉ, ENTRE ÉTHIQUE ET HUMANISME

Par Fréquence Médicale.

Membre robotisé, capacités physiques décuplées ou intelligence artificielle…. et si la révolution numérique en médecine était pour demain ? L’Homme deviendrait alors une sorte d’ordinateur auquel on pourrait rajouter des barrettes de mémoire ou un squelette en kevlar en fonction des besoins. Quelles sont les limites à se fixer ? Comment l’éthique médicale va t-elle gérer l’ère de l’Homme augmenté ?
[40mn 16]

Animé par : Dr Jean-François Lemoine
Invité : Pr Guy Vallancien, urologue

LE MOMENT LE PLUS IMPORTANT DE MA VIE C’EST LE PRÉSENT, L’ÊTRE LE PLUS IMPORTANT CELUI QUI SE TROUVE DEVANT MOI À CE MOMENT-CI. ET L’ACTE LE PLUS IMPORTANT C’EST TOUJOURS L’AMOUR.

– Maître Eckhart, théologien et philosophe dominicain, 1260-1328

TÉMOIGNAGE DE PROFESSIONNELS DE L’ENFANCE À PROPOS DE « LA LEÇON DE PROFESSEUR HIBOU »

V. – Psychologue clinicienne

Le format « conte » intéresse d’emblée les enfants, les motive et éveille leur curiosité, ce qui facilite leur investissement et leur adhésion. […]
Ce support permet aux enfants de reconnaitre, d’identifier, de comprendre les émotions qu’ils traversent mais aussi de prendre en compte l’impact et les conséquences de leurs comportements sur les autres. Il développe l’autonomie de l’enfant. Lire la suite…

OBÉIR OU DÉSOBÉIR ?

Par Denis Marquet.

Extraits du livre « Eléments de philosophie angélique » de Denis Marquet – Edition Albin Michel

Ob-éir est composé de la racine -éir, qui signifie « écouter », et du préfixe ob-, qui signifie « au-devant de, à la rencontre de ». La véritable obéissance consiste donc à se mettre à l’écoute de ce qui vient à notre rencontre. C’est-à-dire du réel. Obéir, c’est s’ouvrir à l’Autre, sous toutes ses formes : l’adversité, ce qui s’oppose à moi ; l’inattendu, ce qui déjoue mes plans, mes projections mentales ; l’altérité d’autrui, qui excède mon savoir et mes prises de possessions. Obéir, c’est l’ego qui s’ouvre à ce qui le transcende, et c’est pourquoi la véritable obéissance permet un dépassement de l’ego. Lire la suite…

TROP D’ENFANTS PRIVÉS DE LANGAGE À CAUSE DES ÉCRANS

par Gaëlle Guernalec-Levy.

Carole Vanhoutte, orthophoniste en région parisienne, est co-fondatrice avec Elsa Job-Pigeard et Florence Lerouge de « Joue, pense, parle », groupe de réflexion qui promeut le jeu comme moyen de prévention des troubles du langage et des apprentissages. Leur pratique et leur formation professionnelle cogi’act les ont amenées à établir un lien entre l’exposition précoce des enfants aux écrans et certains troubles du langage oral et écrit, de plus en plus fréquents. Lire la suite…

CE QUE NOUS PRÉPARE LA SCIENCE : RESTERONS-NOUS ENCORE DES HUMAINS ?

Par Pr Chems Eddine Chitour.

« La Science a fait de nous des dieux avant même que nous méritions d’être des hommes » Jean Rostand (biologiste)

Introduction 

Il est d’usage de dire et d’écrire que la science à terme, a vocation à tout expliquer et que rien n’arrête le progrès catalysé, justement, par une science conquérante dont on dit qu’elle s’oppose à la religion en ce sens que les miracles sortent de plus en plus des laboratoires poussant ainsi les religions dans leurs derniers retranchements surtout quand elles font preuve de concordisme qui est la grande erreur à ne pas faire. La science est par essence dynamique et donc sujette à éternel réajustement, ce qui ne devrait pas être le cas des religions par postulat d’essence divine valables en tout temps et en tout lieu. Souvenons-nous de Galilée – convoqué par l’Eglise, pour avoir affirmé simplement que la terre était ronde et tournait autour du soleil-. Son avocat dans sa plaidoirie eut cette phrase lumineuse : « Galilée ne vous dit pas comment aller au ciel, mais comment est le ciel » Lire la suite…

L’ESPRIT INTUITIF EST UN DON SACRÉ ET L’ESPRIT RATIONNEL EST SON FIDÈLE SERVITEUR. NOUS AVONS CRÉÉ UNE SOCIÉTÉ QUI HONORE LE SERVITEUR ET A OUBLIÉ LE DON.

– Albert Einstein, physicien, 1879-1955

PROJET : ILLUSTRATION DE  » LA LEÇON DE PROFESSEUR HIBOU  » EN 9 TABLEAUX

Par VIVRE LIBRE.

Une activité manuelle collective à faire en classe de Maternelle.

La chronologie de l’histoire a été reprise en 9 scènes principales. Les décors ont d’abord été dessinés aux pastels gras, puis peints à l’encre sur du papier mouillé (format 50 x 65). Des effets spéciaux ont été obtenus avec le dépôt de gros sel sur certaines zones. Les personnages ont été dessinés à part, aux pastels, puis découpés et collés sur des petits anneaux de carton repliés et apposés sur les panneaux. Le relief ainsi crée rend les scènes plus vivantes. Lire la suite…

LE CŒUR EST LE TAMBOUR DU MONDE

La recherche en cardiologie nous donne de précieuses ressources pour se frayer une voie d’entrée vers le grand Mystère de ce qui se cache dans le cœur. Elle nous explique que les battements du cœur sont réguliers, mais pas trop, un peu comme si c’était une régularité inexacte, vivante. La variabilité cardiaque peut passer tantôt de 998 ms, à 1022 ms, puis 889 ms, etc… Même si sa moyenne est 1000 ms, elle n’est pas de 1000. Imperfection de la nature, ou mystère de l’Univers qui échappe à notre entendement ? En réalité, on a déterminé que la santé, physique et psychique, est caractérisée par une variabilité cardiaque importante, à ces irrégularités, c’est ce que l’on appelle la « cohérence cardiaque ». Au contraire, au plus le curseur va vers le stress, le burnout, la dépression, au plus la variabilité cardiaque diminue et se fixe autour d’une valeur… Lire la suite…

SEPT TÂCHES À ACCOMPLIR POUR LE BIEN COMMUN (2/2)

par l’Institut pour une Synthèse Planétaire

Développer la COOPÉRATION entre les religions et croyances
dans un esprit de respect et de gratitude mutuels

Toutes les religions et croyances spirituelles du monde ont une seule et même source:

L’AMOUR DU CRÉATEUR

S’il est vrai, comme l’affirment nombre de religions du monde, que Dieu est amour et que l’être humain est fait à l’image de Dieu, alors pourquoi les institutions religieuses se combattent-elles depuis des milliers d’années ? Peut-être parce qu’elles ont perdu le lien avec l’essence des messages divins apportés à l’humanité par des sages hautement développés tout au long des âges ? Lire la suite…

SEPT TÂCHES À ACCOMPLIR POUR LE BIEN COMMUN (1/2)

par l’Institut pour une Synthèse Planétaire.

Dans le processus de spiritualisation à l’intérieur et à l’extérieur des Nations-Unies par la pratique du respect et de la gratitude mutuelle, de l’inclusivité et de la non-discrimination dans la vie quotidienne.

VERS UNE NOUVELLE CONSCIENCE, UN NOUVEL ÊTRE HUMAIN, UN NOUVEAU MONDE

Fondé sur la justice pour tous et sur les droits de l’homme protégés par un droit international exécutable

Ces pensées au sujet de sept parmi les nombreuses tâches auxquelles l’humanité doit faire face sur la voie d’une culture mondiale et d’une civilisation plus en harmonie avec les lois universelles découlent de notre travail aux Nations Unies à Genève. Celui-ci nous met en contact avec les nombreux efforts faits par des groupes divers et des organisations pour aider à résoudre les problèmes du monde d’aujourd’hui, et avec les obstacles qui les empêchent d’être résolus. Ce choix de sept tâches n’implique pas que ce soient les seules, ou que ce soient les plus importantes. Nettoyer l’environnement, changer notre attitude envers la santé et les méthodes de guérison, faire avancer la science au-delà du pur matérialisme : tout cela peut paraître aussi important que ces sept tâches. De notre point de vue, cependant, ces sept tâches sont exemplaires du travail qui doit être accompli aujourd’hui pour établir de justes relations humaines au sein de la famille humaine. Nous offrons nos réflexions sur le sujet avec l’espoir qu’elles puissent aider à clarifier quelques-unes des causes sous-jacentes aux problèmes du monde et qu’elles soient utiles à tous ceux qui, autour du monde, travaillent pour les soulager. Lire la suite…

CE QUE LA LUMIÈRE EST AUX YEUX, CE QUE L’AIR EST AUX POUMONS, CE QUE L’AMOUR EST AU CŒUR, LA LIBERTÉ EST À L’ÂME HUMAINE.

– Antoine de Saint Exupéry, écrivain, poète, aviateur et reporter français, 1900-1944

LES ENFANTS D’AUJOURD’HUI

Déclaration de Philippe Meirieu, pédagogue.

Nous vivons, pour la première fois, dans une société où l’immense majorité des enfants qui viennent au monde sont des enfants désirés. Cela entraîne un renversement radical : jadis, la famille « faisait des enfants », aujourd’hui, c’est l’enfant qui fait la famille. En venant combler notre désir, l’enfant a changé de statut et est devenu notre maître : nous ne pouvons rien lui refuser, au risque de devenir de « mauvais parents »… Lire la suite…

TÉMOIGNAGES DE PARENTS À PROPOS DE « LA LEÇON DE PROFESSEUR HIBOU »

photo-enfants

Parents de Baptiste, 3 ans

Notre fils a été plutôt réceptif à l’histoire dès le départ de votre lecture en classe. Il nous en a parlé à la maison de suite…
Depuis que nous avons eu le livret en notre possession, nous le lisons régulièrement le soir. Depuis 2-3 mois environ, après les moments de colère, je lui demande ce que dit son cœur, et B. me répond : « Il dit que c’est pas bien ». Nous trouvons que Professeur Hibou représente un tiers plutôt intéressant auprès de l’enfant, qui peut se faire entendre parfois plus facilement que les parents. La chanson lui plait beaucoup aussi. Lire la suite…

L’AMOUR

par Maria Montessori.

L’amour est concédé à l’homme comme un don, dans un certain but et dans un plan spécial, comme toute chose prêtée aux êtres vivants par la conscience cosmique. Il doit être thésaurisé, développé et accru au maximum de ses possibilités. L’homme est le seul, parmi les êtres vivants, à pouvoir sublimer cette force et la développer toujours davantage ; en faire son trésor, c’est son devoir ; précisément parce que c’est une force, elle maintient l’univers en équilibre. Lire la suite…

STOP À LA DANGEREUSE IMPOSTURE DES « DROITS SEXUELS » ET DE L’« ÉDUCATION À LA SEXUALITÉ »

Appel du Dr Maurice Berger, pédopsychiatre, ex-professeur associé de psychopathologie de l’enfant à l’Université Lyon 2 [10mn 07]

Pétition

Nous professionnels déclarons :

La « Déclaration des droits sexuels » de l’IPPF (Fédération Internationale des Plannings Familiaux), la publication des « Standards européens d’éducation à la sexualité » de l’OMS élaborés par divers lobbies, sont à l’origine du déploiement par nos décideurs politiques français d’une nouvelle forme « d’éducation à la sexualité » destinée aux mineurs à partir de la maternelle sur toute la France en 2017 [1], et qui a déjà commencé à être mise en place. Lire la suite…

LE BONHEUR NE CONSISTE PAS À ACQUÉRIR ET À JOUIR, MAIS À NE RIEN DÉSIRER, CAR IL CONSISTE À ÊTRE LIBRE.

— Épictète, philosophe grec, 50-135

UNE EXPÉRIENCE INTÉRIEURE

Par Jacques Castermane.

Il existe une expérience qui débouche sur le silence, où l’être humain éprouve l’unité de la vie.

Le plus souvent, on définit le silence comme étant absence de bruit. Mais le silence est aussi expérience intérieure. Chacun de nous l’expérimente sur différents plans de la vie. L’homme satisfait, ou repu, ressent le silence comme sécurisant. Le vieux pêcheur assis de longues heures face à l’océan, le paysan regardant ses terres, connaissent ce silence apaisant, fruit d’une vie de labeur. Et chacun ressent ce moment d’émotion qui nait lorsque le silence, ne serait-ce qu’une minute, honore les morts. D’une qualité particulière, il interroge ceux qui l’observent sur le sens de l’existence. Lire la suite…

LES JEUNES EN CLASSE !

Par Corinne Viggiano*.

C’est sûr les jeunes ont changé. Depuis le temps que je vois défiler mes élèves sur les bancs de l’école, je peux dire qu’ils ne sont plus les mêmes, ni moi non plus d’ailleurs. Tout le monde a évolué, y compris la société autour de nous.

Je rencontre parmi mes élèves des êtres de plus en plus solaires, ils ont souvent une forme de maturité, une intelligence du cœur prête à se déployer, malheureusement souvent battue en brèche par la bêtise ambiante, ce qui génère des comportements parfois peu en rapport avec ce qu’ils sont réellement. Lire la suite…