21. SCIENCE ET CONSCIENCE

En cette ère de globalisation, marquée par la confusion et la perte de repères individuels et collectifs, l’idéologie mondialiste s’impose et domine les consciences. Coupée de l’Autorité spirituelle de la Vie, l’humanité est à la dérive.

Le matérialisme règne en maître ; on s’imagine que la science peut résoudre tous les problèmes de notre époque, mais aucun savoir humain n’a le pouvoir de réaliser l’Unité, la Paix et la Justice sur terre.

CE N’EST PAS LA SCIENCE MAIS LA CONSCIENCE
QUI NOUS ENRACINE DANS LES FORCES VIVES DE LA VIE,
DONNE SENS À NOTRE EXISTENCE
ET NOUS PERMET D’ACCOMPLIR NOTRE MISSION D’HOMME.

La Conscience universelle est l’essence même de l’Homme. Elle est l’identité spirituelle, commune à tous qui, dès la naissance, nous relie à la source mystérieuse de la Vie et nous unit du-dedans, dans le respect de la liberté et de la singularité de chacun. Seul l’éveil à la Conscience universelle nous permet d’agir dans la solidarité et d’instaurer un ordre social paisible et pérenne, en harmonie avec l’Ordre universel.

Sans l’éclairage de l’Autorité métaphysique de la Vie et de la force suprême de l’Amour, l’être humain pervertit l’emploi de son pouvoir. Inconscient et irrespectueux de la fonction de la Nature dans le contexte Cosmique, il veut en surpasser les lois et va jusqu’à chercher l’immortalité… qu’il confond avec l’éternité qui transcende l’espace et le temps.

Spirituellement aveugle, il se livre aux Forces ténébreuses de l’intelligence artificielle sans en mesurer les conséquences. À son insu, il devient esclave de systèmes de pensée et de Forces qui lui donnent l’illusion de détenir un pouvoir sans limites mais qui tuent son désir naturel, sa volonté, son libre arbitre et son sens des responsabilités. Robotisé, il est réduit à un simple outil de productivité au service des seuls intérêts de l’idéologie dominante.

UNE ÉTHIQUE S’IMPOSE À LA SCIENCE DONT LA FONCTION EST DE
SERVIR L’ÉVOLUTION DES CONSCIENCES.

Certes, les connaissances scientifiques peuvent enrichir l’esprit humain. Mais pour s’individuer et remplir sa mission existentielle, l’homme n’a nullement besoin des possibilités que procure l’intelligence artificielle ni d’un savoir qui lui donne toujours plus de pouvoir, de rentabilité et de confort. Les moyens scientifiques et techniques qu’apporte le progrès n’ont de sens et d’utilité que s’ils nous aident à mieux remplir notre fonction d’Homme : faire régner l’Unité dans la diversité du monde, dans le respect des libertés individuelles et collectives, afin d’y évoluer ensemble, en Conscience et en Humanité.

Les effets d’une science sans Conscience sont destructeurs et constituent une menace pour l’humanité entière. Ils mènent petit à petit à la mort de l’âme et de la conscience humaine, et anéantissent en l’Homme son sens d’être dans le contexte Cosmique, celui de co-créateur de la Vie.

« LE SENS DE L’EXISTENCE »

VIVRE LIBRE, France, 7 juillet 2018.

Télécharger cet article au format PDF