20. POLITIQUE ET MÉTAPHYSIQUE

Pour participer activement au changement de conscience et de mentalité qui s’annonce, le pouvoir politique doit être éclairé par l’Autorité métaphysique de la Vie : la référence intérieure qui doit éclairer et guider tout Homme.

Il va de soi que la politique doit être libérée des croyances religieuses, exempte de mensonges, de démagogies et d’idéologies telles que l’égalitarisme qui tue toute véritable complémentarité, et l’élitisme qui est cause d’inégalités et d’exclusion.

Une politique matérialiste au service du pouvoir de l’argent, qui ignore le sens de l’existence, déshumanise l’humanité et la mène à sa perte. Pour qu’un réel changement voie le jour dans nos sociétés, toute action politique doit être en accord avec l’Ordre universel, animée par la Force suprême de l’Amour et au seul service de l’Homme.

LA POLITIQUE N’EST PAS UNE SCIENCE MAIS UN ART
QUI SE PRATIQUE AVEC AMOUR, ÉCLAIRÉ PAR L’AUTORITÉ DE LA VIE,
POUR QUE L’HOMME PUISSE S’ACCOMPLIR LIBREMENT DANS UN MONDE EN PAIX.

Sa fonction première est d’engendrer un champ évolutif qui réponde aux besoins spirituels de notre époque ; de créer un contexte social où la liberté de conscience et l’autonomie sont respectées et où chaque individualité peut trouver sa juste place et sa fonction.

Notre monde en transmutation demande que tout homme d’État ait conscience que l’on unit les êtres humains – qui naissent libres – non par la force et la soumission, mais par l’Éveil à la dimension unitaire et universelle de la Conscience, l’identité spirituelle commune à tous.

La priorité du pouvoir politique devrait être l’instauration d’une éducation qui prenne en compte l’être dans sa globalité et qui, dès le plus jeune âge, éveille à la voix de la Conscience, l’Autorité intérieure indispensable pour être autonome et responsable, en pensée et en acte.

Quand chaque être humain sera individué, conscient d’être une expression diversifiée de l’Homme Cosmique – une manifestation de la Vie au service de la Vie – une réelle complémentarité s’instaurera tout naturellement entre les individus et entre les collectivités, dans le respect de leur unicité et de leurs différences.

Tout homme, qu’il soit pauvre ou riche, manuel, intellectuel, artiste ou commerçant, vivra avec ses semblables en dehors de l’envie et du mépris. Ceux qui sont moins doués ou moins bien lotis par la vie prendront pour modèles ceux qui emploient leurs richesses, leurs capacités et leurs dons avec noblesse d’âme et générosité. Quand les individus et les collectivités évolueront en harmonie, dans la solidarité et l’enrichissement mutuel, l’excellence des uns deviendra une richesse pour tous.

Endosser une responsabilité politique dans un monde qui exprime un besoin criant de renouveau et qui doit intégrer la dimension métaphysique de la réalité est une lourde et délicate tâche. Elle demande avant tout d’aimer le genre humain d’un amour inconditionnel et d’être prêt à sacrifier ses intérêts personnels pour servir ses semblables dans le dévouement et le désintéressement.

UN MONDE NOUVEAU NAÎTRA LE JOUR OÙ LE POUVOIR POLITIQUE
S’ÉVEILLERA À LA FORCE SUPRÊME DE L’AMOUR.

« LE SENS DE L’EXISTENCE »

VIVRE LIBRE, France, 18 novembre 2017.

Télécharger cet article au format PDF